https://www.pasteur.fr/fr/centre-medical/fiches-maladies/staphylocoque

 

Le staphylocoque doré (Staphylococcus aureus) est l'espèce la plus pathogène du genre Staphylococcus. Elle est responsable d'intoxications alimentaires, d'infections localisées suppurées et, dans certains cas extrêmes, d'infections potentiellement mortelles (patient immunodéprimé, prothèses cardiaques).

Les staphylocoques sont des bactéries impliquées dans des pathologies variées et de degrés de gravité divers. Elles sont un des premiers agents responsables d'infections nosocomiales (infections contractées en milieu hospitalier) mais elles peuvent aussi être contractées en dehors de l'hôpital (infections dites communautaires). Leur habitat naturel est l'homme et l'animal. Elles font partie de la flore cutanée naturelle et colonisent particulièrement les muqueuses externes. Cependant, ces bactéries sont fréquemment retrouvées dans l'environnement (eaux non-traitées, sols, objets souillés). Les traitements visant à éradiquer les infections sont difficiles car de nombreuses souches sont multirésistantes aux antibiotiques. Selon les services hospitaliers, ces dernières représentent entre 20 et 50% des souches. (ce qui rend les désinfections compmliquées).

9323f21f20_49975_staphylococcus-aureus-2

Le staphylocoque doré attaque tous les organes.

Sachons que 30 à 50% de la population est porteur sain du staphylocoque, c'est-à-dire que la bactérie est retrouvée au niveau de la peau ou des muqueuses externes sans qu'aucun symptôme ne soit développé. Ce type de portage est normal et le staphylocoque est considéré comme un membre de la flore bactérienne naturelle de la peau et des muqueuses. Les infections symptomatiques (c'est-à-dire aboutissant à une pathologie) peuvent intervenir dans divers cas :

  • Lorsque la barrière cutanée est rompue (blessures). La bactérie peut alors se développer au niveau de la lésion et provoquer une infection cutanée dont le degré de gravité dépendra de la souche bactérienne à l'origine de l'infection ainsi que la rapidité de traitement et l'état de santé général du patient. Ces infections sont souvent de type suppuratives (avec production de pus) et résultent de la prolifération de la bactérie. Certaines souches de staphylocoques, produisant des toxines telles que l'exfoliatine, peuvent provoquer des pathologies cutanées particulières telles que le syndrome de la peau ébouillantée chez le jeune enfant ou l'impetigo bulleux.

  • Lors d'interventions chirurgicales. Le staphylocoque étant très répandu, il peut arriver qu'une contamination interne se développe. La bactérie provient dans un grand nombre de cas de la propre flore du patient et elle va développer son pouvoir pathogène à l'intérieur de son organisme. Les pathologies vont dépendre de l'organe infecté et peuvent provoquer des ostéomyélites (atteinte des os), et des infections viscérales variées telles que des endocardites (atteinte du coeur), des pneumopathies (atteinte des poumons), des pyélonéphrites (infection des reins). De nouveau, ces pathologies peuvent être exacerbées du fait de la production de certaines toxines par la bactérie et dont l'action néfaste sur les tissus du sujet infecté va aggraver le tableau clinique (pneumopathies nécrosantes dues à la toxine de Panton-Valentine, chocs toxiques staphylococciques dus à la toxine TSST-1).

  • Au cours de pathologies ou de traitements résultant en une diminution des défenses immunitaires, ainsi que chez les sujets atteints de diabète (combinaison d'une diminution des défenses immunitaires et d'un taux élevé de sucre dans le sang).